Nouvelles voies dans le massif du Mont-Blanc

Basés à Chamonix, les alpinistes britanniques Jon Bracey, Matt Helliker et Nick Bullock continuent leur exploration du massif du Mont-Blanc à la recherche de nouvelles voies…

Tr Ronde Chancer1

Chancer, nouvelle voie à la Tour Ronde

Deux nouvelles voies ont été tracées fin décembre et début janvier à la Tour Ronde. La première, Chancer, à gauche de la goulotte Rébuffat, a été ouverte fin 2014 par deux guides britanniques installés à Chamonix, Jon Bracey et Matt Helliker. Ces deux alpinistes forment une cordée soudée et comptent à leur actif de nombreuses ascensions difficiles en Alaska, notamment la superbe première de Cartwright Connection, en 2011, sur le pilier nord du Mont Hunter. Leur nouvelle voie suit un dièdre superbe, souligné par de fines traces de glace, le long d’un pilier élancé. Au menu de ce 20 décembre glacial, un fort vent du nord-ouest et des nuages matinaux. Trois grandes longueurs de mixte pas si simples les mènent au pied de leur         lac1 mdg 2012 LumixLMoreau 114dièdre. Une fantastique longueur de 55 mètres, en M6, avec des ancrages parfois précaires, débouche sur une belle vire. Encore une longueur sérieuse et ils sortent sur un col de l’arête qui domine la goulotte Rébuffat par laquelle ils redescendent en rappel. Une belle voie de 250 mètres, d’un accès rapide à ski, qui devrait connaître un certain succès.

 

Matt Helliker, Night Fever L6 (c) Nick Bullock1La deuxième, Night Fever, est due à Nick Bullock et Matt Helliker, après une tentative de Nick  avec Tim Neill. Nick Bullock était présent aux Piolets d’Or en 2010, pour la première très convoitée de la face nord du beau Chang Himal, qu’il avait réussie avec Andy Houseman à l’automne 2009.  La nouvelle voie se situe en face ouest, à gauche du couloir Gervasutti. Nick et Matt ont sauté sur un créneau de temps calme au milieu d’une période de forts vents : le 8 janvier, la journée était prévue calme. Mais pas la soirée… Après avoir remonté les trois longueurs déjà connues, ils remontent un dièdre orienté vers la droite sur trois nouvelles longueurs. Au sommet du dièdre, il fait nuit, et le vent se lève, conformément à la prévision. Ce n’est qu’à 20 heures qu’ils touchent le sommet de la face ouest. Sortie nocturne et ventée, d’où le nom de la voie. C’est une escalade Matt1 Helliker, Night Fever, (c) Nick Bullockde sept longueurs, délicate (M8) dans le haut, à entreprendre quand la glace est bien présente, car le rocher y est brisé et les blocs nombreux. Descente en rappels rendue difficile par les conditions, dans la paroi située à droite, où se déroule une voie sans nom ouverte en 1973 par des grimpeurs inconnus, mais qui semble, d’après Matt et Nick, en bon rocher… Retour aux skis à 22 heures. Pour la petite histoire, Patrick Gabarrou, qui opérait dans le coin (on en parlera, c’est promis), voyant les frontales au sommet de la face ouest, rentrant à Helbronner, lui aussi sous la colère du vent violent, prévient les secours qu’une cordée peut se trouver en difficulté sur ce versant. Commentaire de Nick : « C’est bon de rencontrer un de tes héros et de voir qu’il prend soin des autres… ».